Handicap et pratique artistique : Expression, inclusion et professionnalisation

Handicap et pratique artistique : Expression, inclusion et professionnalisation

La pratique artistique pour les personnes en situation de handicap est très importante pour l’expression et l’inclusion. Amatrices ou professionnelles, les personnes en situation de handicap sont de plus en plus nombreuses à pratiquer un art.

 

Art, culture et inclusion

Le lien entre handicap et art n’a pas toujours été évident. En effet, jusqu’au XXème siècle, les sentiments envers les personnes en situation de handicap vacillaient plutôt entre peur et pitié. On résolvait le « problème » du handicap en enfermant les personnes atteintes de handicap. L’art n’était pas accessible pour elles, ni en tant que public, ni en tant qu’acteur.

Leur rôle dans les arts de la scène à cette époque était extrêmement dépréciatif. Ainsi, certaines personnes avec des handicaps originaux étaient exhibées comme des animaux de foire, misant sur l’effet de peur et la compassion des passants.

Grâce à l’arrivée des Lumières, les personnes en situation de handicap sont peu à peu accueillies dans des établissements adaptés, et la législation s’améliore afin de leur donner une meilleure protection.

Aujourd’hui, la législation et l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap continuent à progresser, et, au contraire des actions d’exclusion mises en oeuvre auparavant, l’inclusion dans la société est un enjeu majeur.

La communication et la compréhension entre les personnes en situation de handicap et les « valides » sont les ingrédients qui permettent cette inclusion. Dans cette relation, le rôle de l’art et de la culture est essentiel pour pouvoir échanger sur des références communes et partager des moments collectifs.

 

Les bienfaits de la pratique artistique

L’art-thérapie, pratiqué dans de nombreux instituts médico-sociaux, est très bénéfique. Elle permet aux personnes en situation de handicap de créer du lien social, de s’exprimer et de reprendre confiance. Ainsi, si certains sentiments ont du mal à être formulés, l’atelier de théâtre, par exemple, est un endroit privilégié où la personne va puiser dans ses émotions pour se glisser dans la peau d’un personnage fictif. C’est ainsi que la réalité et la fiction se rencontrent et les émotions s’emmêlent, permettant à tous de s’exprimer librement.

La pratique artistique permet aussi aux personnes en situation de handicap de travailler leur concentration, et leur mémoire, pour se rappeler des pas de danse, ou des répliques d’une pièce de théâtre, par exemple.

 

Handicap, spectacles et… qualité !

Certaines personnes en situation de handicap souhaitent s’investir encore d’avantage dans la démarche artistique et construire un spectacle. Là aussi, les bienfaits de la création d’un spectacle sont très nombreux ; les personnes en situation de handicap s’investissent dans un projet qui leur tient à coeur, et sont fières de montrer ce qu’elles savent faire sur scène.

Aujourd’hui, les spectacles présentés par des personnes en situation de handicap souffrent d’une mauvaise réputation ; on pense que le spectacle sera un spectacle brouillon, non abouti. Pourtant, de nombreuses compagnies incluant des personnes en situation de handicap se professionnalisent et offrent des spectacles de très grande qualité. Ainsi, le festival d’Avignon a reçu plusieurs compagnies avec des personnes en situation de handicap ces dernières années. En 2016, ce sont des comédiens en situation de handicap mental qui présentent la pièce Ludwig, un roi sur la lune, dans ce célèbre festival de spectacle vivant.

shares