Une grande première pour nous, une grande première pour le Sénat !

Une grande première pour nous, une grande première pour le Sénat !

Vendredi 24 février, La Possible Echappée était conviée aux Assises nationales concernant les “Droits culturels et politiques publiques”.  Pour la première fois depuis sa création, le Sénat ouvrait ses portes aux associations pour avancer sur le sujet du respect des droits culturels comme enjeu de dignité humaine, de choix de société et de civilisation. 

Initiées par André FERTIER de CEMAFORRE (Centre Nationale de Ressources pour l’Accessibilité des Loisirs et de la Culture), ces Assises ont été organisées en partenariat avec EUCREA France et le GIHP Normandie.

Nous avons abordé la culture sous l’angle spécifique de la diversité des pratiques pouvant être soutenues dans le cadre de politiques publiques: accès aux média, aux œuvres (livres, spectacles, expositions, cinéma, patrimoines de toutes natures), accès aux contenus numériques, à l’éducation, à l’enseignement artistique, à toutes les pratiques artistiques et culturelles, d’éveil, amateurs et professionnelles, activités d’interprétation et de création. En termes de droits culturels, sans occulter les questions d’identités et de diversités culturelles, ces Assises étaient focalisées sur la possibilité de libre participation à la vie culturelle de la communauté pour tous ses membres sans aucune exclusive.

 Il faut avoir une dynamique fédératrice. L’accès à la culture, c’est l’accès à la citoyenneté, la dignité. Etre partie prenante, participer à la construction de la société” Muriel VIDALENC, Conseillère du Directeur Général de Nexem

La Possible Echappée a montré aux divers acteurs qui participaient aux Assises que la différence est source de création. Entre chaque table ronde, les artistes de LPE ont montré qu’exister, c’est pouvoir participer à la communauté et prendre part au patrimoine culturel.

QUELLES IDEES SONT SORTIES DU LOT ?

  • L’adoption d’un pacte culturel républicain,
  • L’élaboration d’un code de l’action culturelle,
  • L’instauration de contrats territoriaux d’accessibilité culturelle

(Toutes ces idées ont été proposées par André FERTIER, que nous saluons pour son éloquence et son envie de faire bouger les choses!)

Maintenant, il n’y plus qu’à passer à l’acte !

shares