La communication des entreprises sur le handicap : un exercice nécessaire mais parfois délicat

La communication des entreprises sur le handicap : un exercice nécessaire mais parfois délicat

Communiquer sur le handicap est toujours un exercice délicat. En effet, le handicap ne se résume pas à la mobilité réduite et l’image trop souvent diffusée du fauteuil roulant. Un grand nombre de handicap sont d’ailleurs totalement invisibles. Mais s’il est nécessaire de communiquer sur le handicap en entreprise pour faciliter l’insertion des salariés en situation de handicap, il faut choisir une méthode adaptée et ne pas tomber dans la stigmatisation et la caricature. Décryptage des méthodes pour réussir sa communication sur le handicap en entreprise. 

Communiquer sur le handicap : une nécessité pour faire changer le regard sur le handicap en entreprise

Depuis la loi Handicap du 11 février 2005, toutes les entreprises de plus de vingt salariés sont concernées par l’obligation d’emplois de travailleurs handicapés à hauteur de 6% de leur effectif. Pour répondre à cette obligation, la loi offre plusieurs possibilités aux entreprises. Elles peuvent choisir de recruter directement des salariés handicapés, de sous-traiter certaines activités au secteur adapté, d’accueillir des personnes en situation de handicap pour un stage ou une mise en situation professionnelle ou encore de verser une contribution à l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées). 

En dehors de la dernière possibilité, toutes les autres nécessitent de mettre en place une politique handicap cohérente. Et quelle que soit la politique mise en place, la communication est un élément incontournable de réussite, car elle permet de faire connaître la démarche et de la maintenir dans le temps. 

L’objectif de la communication autour du handicap est dans un premier temps de sensibiliser les collaborateurs au handicap en général et à la politique menée par l’entreprise. Les préjugés relatifs au handicap au travail restent malheureusement monnaie courante : 55 % des salariés qui ne travaillent pas avec des personnes en situation de handicap craignent encore qu’elles aient du mal à accomplir leur travail et 19% considèrent même qu’un salarié en situation de handicap peut compliquer le travail de l’équipe.  

Mais la communication ne se limite pas à sensibiliser les collaborateurs : elle leur permet également de s’approprier les mesures mises en place par l’entreprise. En effet, il est bien beau de savoir que l’entreprise est réceptive à la question du handicap, encore faut-il que les différents salariés concernés puissent se servir des dispositifs mis en place. Par exemple, si un logiciel destiné à aider les personnes atteintes d’un trouble dys est mis à disposition par l’entreprise, il convient aux personnes dys d’en demander l’installation sur leurs ordinateurs et aux entreprises de fournir le support technique en permettant l’utilisation. 

Enfin, même dans les entreprises les plus accueillantes pour les travailleurs handicapés, il est impératif de communiquer correctement sur le handicap à destination de ceux qui en souffrent sans le faire savoir. Le handicap, particulièrement lorsqu’il est invisible, est souvent un réel tabou dans les organisations. Or, pour bénéficier des mesures d’accompagnement, il est impératif que ceux qui ont un handicap le fassent connaître pour se voir attribuer la qualité de travailleur handicapé et bénéficier si besoin d’un aménagement de poste financé en partie par les aides de l’Etat. 

Utiliser les bons outils pour réussir sa communication sur le handicap 

Pour faire sauter les freins liés à l’intégration du handicap en entreprise et plus généralement dans le monde du travail, il existe de nombreux outils, au point qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Parmi les outils existants, on peut distinguer les outils numériques, les supports papiers mais aussi les formations et journées de sensibilisation en présentiel. 

Les outils numériques

Avec les avancées technologiques, le nombre d’outils digitaux a explosé. Ainsi, les entreprises peuvent désormais offrir à leurs collaborateurs des formations en e-learning ou leur proposer des serious games pour leur faire prendre conscience des difficultés auxquelles les personnes en situation de handicap doivent faire face. En ce sens, on peut citer le jeu Réalité, créé par l’agence de communication BBird et qui a obtenu le trophée Emploi et Formation lors de l’édition 2019 du Salon du Handicap. Son objectif est de mettre les salariés en immersion grâce à un casque de réalité virtuelle dans la situation d’une personne atteinte d’un handicap. Les salariés ont la possibilité de choisir entre différents scenarii correspondant à des handicaps différents : les troubles dys (dyslexie, dyspraxie), le daltonisme, l’épilepsie ou encore les troubles du spectre autistique. Grâce à ce type d’outils, les salariés peuvent mieux comprendre ces handicaps et ainsi mieux intégrer dans leur équipe des personnes handicapées. 

De façon plus classique, les organisations peuvent aussi se servir des réseaux sociaux, de leur intranet ou de newsletters pour faire connaître les dernières actualités sur la politique handicap. 

Les formations et journées de sensibilisation 

Certaines entreprises préfèrent recourir à des formations en présentiel ou des journées de sensibilisation au handicap. Ces méthodes sont particulièrement utiles et efficaces pour favoriser un réel échange sur le handicap ou encore expliquer les engagements de l’entreprises en la matière, les différents postes adaptés et les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

D’ailleurs, certaines techniques de théâtre permettent de sensibiliser les collaborateurs au handicap de manière moins formelle.  Les spectacles de notre compagnie de danse Regards en Lignes s’intègrent parfaitement dans cette démarche. En offrant des représentations de danse avec des artistes valides et en situation de handicap, vous pouvez sensibiliser vos salariés et parties-prenantes de façon artistique et vivante. La Possible Échappée avec sa compagnie de danse offre aussi la possibilité d’échanger à la fin de la représentation pour libérer la parole autour du handicap.  

Pour en savoir plus : http://www.la-possible-echappee.fr/sengager-a-nos-cotes/comment-agir-a-nos-cotes/sensibilisation/

Communiquer sa démarche sur supports papiers 

Enfin, les entreprises peuvent également se servir de supports papiers pour communiquer sur le handicap en insérant par exemple des articles sur la politique handicap dans leur journal interne ou encore en créant des guides de sensibilisation et des brochures pour expliquer les bonnes pratiques à mettre en œuvre. Elles peuvent aussi mettre à disposition des salariés des ouvrages traitant du handicap. Les bandes dessinées sont des supports souvent plébiscités. 

Quels que soient les outils utilisés, une communication efficace est une communication adaptée à ses cibles. Il est donc nécessaire d’utiliser les différentes techniques de façon cohérente. Les outils numériques peuvent être déployés pour toucher l’ensemble des collaborateurs mais n’offrent pas les possibilités d’échanges des formations en présentiel. C’est pourquoi, en général, les organisations ciblent les populations sensibles, qui devront travailler avec des collègues en situation de handicap ou les managers pour leur proposer des formations en présentiel et déploient les outils digitaux à l’ensemble de leur effectif.  

Utiliser un visuel et un ton adapté pour parler du handicap 

En plus de l’usage adéquat des moyens existants pour parler du handicap, il est impératif de savoir parler du handicap en utilisant un ton et un visuel approprié. D’après une étude parue dans Grandes Ecole Magazines, les stratégies de communication des entreprises sur le handicap ont pour point commun d’être orientées sur l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap en mettant en exergue qu’elles sont « handi-accueillantes ». 

Mais rares sont les entreprises qui parlent du handicap de manière frontale : le sujet reste délicat car il est facile de tomber dans la caricature. C’est pourquoi, la plupart des organisations parlent du handicap en l’atténuant. Elles jouent ainsi avec la métaphore, des visuels fondus, des symboles, des cadrages non centrés sur la personne en situation de handicap. L’idée est d’éviter l’écueil de l’image du fauteuil roulant ou de la prothèse. 

En plus du visuel, le ton utilisé pour parler du handicap joue également sur la pertinence d’une communication. De façon générale, deux stratégies sont utilisées par les entreprises. Certaines utilisent un langage RH qui valorise les compétences, les talents, ainsi que les capacités des personnes en situation de handicap. D’autres préfèrent évoquer des histoires de vie et se concentrer. En revanche, on ne peut que regretter que pour l’heure, peu de structures mettent en avant le fait que la différence est une force, ce qu’il est pourtant primordial de faire savoir pour bâtir une société inclusive.   

La Possible Échappée et la compagnie de danse Regards en Lignes n’ont pas pour volonté de cacher le handicap mais de le laisser apparaître aux yeux de tous. La mission de la Possible Échappée est de donner accès au plus grand nombre à l’enseignement artistique et aux arts vivants. L’enjeu n’est pas de savoir ce que nos élèves ne peuvent pas faire, mais de s’intéresser à ce qu’ils veulent faire. C’est pourquoi nous nous nous engageons chaque jour à mettre nos élèves au cœur de nos créations en co-construisant nos spectacles. La Possible Echappée, c’est avant tout une échappée artistique d’un quotidien parfois trop étriqué pour laisser s’exprimer les talents cachés. En co-créant des spectacles mêlant danse, théâtre & marionnettes, les personnes perçues comme « handicapées » deviennent des artistes avant tout. En faisant intervenir notre compagnie de danse lors de journées de sensibilisation ou lors d’évènements internes, les entreprises et institutions peuvent ainsi aborder le handicap de manière vivante et différente. Voir une représentation de la compagnie Regards en Lignes laisse une trace indélébile et modifie profondément le regard que l’on porte sur les personnes en situation de handicap. 

Vous êtes une entreprise et désirez faire intervenir La Possible Échappée et sa compagnie pour une journée de sensibilisation ? Envoyez-nous un mail à contact@la-possible-echappee.fr ! 

Crédit image : Unsplash

 

shares