Hors Normes : un film militant pour changer le regard sur l’autisme et le vivre ensemble

Hors Normes : un film militant pour changer le regard sur l’autisme et le vivre ensemble

Le handicap est un sujet rarement traité au cinéma. Il requiert beaucoup d’humanité et de bienveillance, sans faire de compromis sur les messages à porter. Parmi les handicaps, les troubles du spectre autistique, aux formes multiples sont souvent incompris. Pourtant, avec Hors Normes, les cinéastes Olivier Nakache Eric Toledano ont réussi un exercice difficile : parler de ce handicap avec justesse, sans tomber dans les clichés.

Hors Normes : un film social basé sur des histoires vraies

Après Le Sens de la Fête, dans la lignée d’Intouchable, le tandem Nakache-Toledano renoue avec son intérêt pour le cinéma social. Hors Normes retrace l’histoire de Bruno et Malik, magnifiquement incarnés par Vincent Cassel et Reda Kateb, deux travailleurs sociaux qui s’occupent d’enfants et de jeunes adultes autistes.

Tour à tour touchant, émouvant, drôle mais aussi triste, sans jamais tomber dans le pathos excessif, Hors Normes interroge la société sur sa façon d’intégrer les enfants et adultes autistes. Le film réussit le pari d’immerger totalement le spectateur dans le quotidien de ceux qui s’investissent auprès des enfants et adultes autistes, qu’ils s’agissent des professionnels, des soignants, des éducateurs et des familles, mais aussi dans la vie courante des personnes autistes. Il montre également une réalité peu connue : l’incapacité des institutions spécialisées à accueillir certaines personnes autistes, tellement leurs troubles sont importants.

Très documenté, ce film militant est inspiré de l’histoire vraie de Stéphane Benhamou, ami des réalisateurs et fondateur de l’association le Silence des Justes, qui vient en aide depuis plus de 20 ans aux enfants et adolescents atteints d’autisme sévère.

L’autisme : un handicap protéiforme

Au-delà de la réalisation et du jeu des acteurs, ce film est avant tout un film nécessaire qui met en lumière la diversité de l’autisme et l’existence de cas difficiles, moins connus que l’autisme Asperger souvent mis en avant. Les troubles du spectre autistique recouvrent en effet des réalités extrêmement différentes, qui sont cependant de mieux en mieux reconnues tant par les soignants que la population de façon plus générale.

L’autisme est une pathologie pour laquelle il n’existe pas encore de traitement permettant la guérison à proprement dit. Toutefois, une prise en charge globale des personnes autistes dès leur plus jeune âge permet d’améliorer en général leurs capacités à interagir avec le monde et s’y adapter. Le parcours de soins, selon la nature des troubles, ainsi que la diversité des expériences permettent de suivre chaque patient et de les aider à progresser dans les étapes de leur vie.

Selon la sévérité du  trouble du spectre autistique, l’autisme impacte plus ou moins fortement la vie de ceux qui en sont atteints et leur famille. Hors Normes contribue à lever le voile sur ce handicap aux contours multiples, sur l’implication des professionnels qui interviennent aux côtés des autistes, professionnels de santé et associations. Pour améliorer la qualité de vie des personnes présentant un trouble du spectre autistique et pour leur offrir des expériences de vie plus riches, des actions comme celles de La Possible Echappée, à travers la pratique artistique dans ses ateliers pédagogiques, sont plus que nécessaires.

La Possible Échappée intervient dans des établissements qui accueillent des personnes atteintes du spectre autistique.

Pour en savoir plus sur l’autisme : https://www.autismeinfoservice.fr/

Crédit image : Pixabay

 

shares